Partie 3 de ce Tutoriel HDR

(…suite de la page 2 , ou retournez à la page 1 de ce tutoriel HDR)

Étape 6, suite

Superposition et alignement des photos

Dans la capture d’écran ci-dessous, regardez les calques (layers) en bas à droite. Vous pouvez y voir quatre calques. J’ai placé le résultat de Photomatix sur le calque du dessus puis placé les trois autres en dessous. L’ordre n’est pas important. A noter qu’avec l’expérience, vous n’aurez plus besoin d’utiliser toutes les images originales. Peut-être qu’une seule ou deux suffiront.

Pour importer les photos, il y a plusieurs façons de procéder, ce qui toujours le cas avec Photoshop ! Si vous lisez la liste ci-dessous, je suppose que vous êtes débutant, en donc j’essaye de vous donner la façon la plus simple !

  • Après avoir importé les 4 (ou le nombre que vous avez choisi) photos dans Photoshop, vous devrez avoir 4 fenêtres ou tabulateurs ouverts.
    • Petit truc : si vous disposez d’Adobe Bridge, vous pouvez sélectionner toutes les photos, puis aller dans Outils > Photoshop… > Charger les fichiers en calques Photoshop (Tools > Photoshop… > Load Files into Photoshop Layers)… et voilà [NDLR en français dans le texte], toutes sont dans une seule fenêtre de Photoshop.
  • Allez sur la photo tonemappée réalisée dans Photomatix. Rappelez-vous que c’est votre calque de base. Nous allons copier et coller toutes les autres photos dans cette image.
  • Aller sur une des photos originales.
  • Dans le menu, choisissez Sélection > Tout sélectionner (Select > All). Puis Édition > Copier (Edit > Copy). Retourner alors au calque de base et effectuez un Édition > Coller (Edit > Paste). Vous avez maintenant deux calques.
  • Répéter ceci avec toutes les autres photos.
  • Une fois que vous avez tous les calques dans une seule image, vous pouvez les réarranger à votre façon. Je place généralement le résultat HDR tout en haut.

Je me suis également assuré d’aligner toutes les images afin d’obtenir une superposition soignée :

  • Sélectionnez tous les calques en maintenant enfoncée la touche CTRL ou SHIFT en jouant de la souris, puis sélectionnez la fonction Édition > Alignement automatique des claques (Edit > Auto-Align). Les réglages par défaut sont OK.
  • … Ou vous pouvez appuyer sur V pour entrer en mode “Move” et utiliser les flèches à 300% pour les déplacer légèrement. C’est généralement ce que je dois faire avec le calque HDR, l’activant et le désactivant tour à tour pour m’assurer de son alignement.

HDR Tutorial

Photoshop – Nous avons ici l’image HDR en haut avec les calques de certaines des photos originales en dessous.

Si vous regardez de plus près les calques à droite de la capture d’écran ci-dessous, vous pouvez voir que j’ai créé un masque de calque (Layer Mask) pour le calque du dessus (Top Layer). Si vous voyez ces petites marques noires et grises, c’est là où j’ai peint en noir afin de révéler le calque en dessous. J’ai utilisé le pinceau (Brush), ajusté l’opacité à environ 30%, et continué à peindre jusqu’à ce que suffisamment du calque du dessous se dévoile au travers.

Pour créer le masque et révéler le calque au-dessous :

  • Sélectionnez le calque du dessus (celui que vous souhaitez « percer »).
  • Sélectionnez au menu Calque > Masque de fusion > Tout faire apparaître (Layer > Layer Mask > Reveal All).
  • Choisissez l’outil pinceau (ou appuyer sur la touche B).
  • Dans le menu contextuel du haut, il y a deux réglages à ajuster :
    • « Opacité » : Réglez à 30%. Ceci caractérise la force avec laquelle vous allez appuyer sur le pinceau pour percer jusqu’au calque du dessous. De multiples coups de pinceau feront augmenter ce pourcentage. Par exemple, si vous peignez dix fois au même endroit, vous serez à 100% de transparence !
    • « Pinceau » : Cliquez sur le menu déroulant et prenez une taille de 100. Vous continuerez à ajuster cette taille, selon ce que vous souhaitez obtenir.
      • Petit truc : Pour changer rapidement la taille du pinceau, utilisez les touches d’accolades ( [ et ] ).
  • Maintenant que vous avez créé le masque, vous verrez apparaître une petite boîte blanche sur le calque en bas à droite. Vous la voyez ? Cliquez sur cette petite boîte blanche car c’est elle qui représente le masque.
  • Assurez-vous d’avoir choisi le NOIR comme couleur de pinceau.
  • Commencez à utiliser le pinceau sur la photo. Chaque coup de pinceau rendra le calque 30% plus transparent. Si vous peignez au même endrois plusieurs fois, vous arriverez à 100%, ce qui permet de révéler totalement le calque juste en dessous.
  • Une fois que vous avez terminé le travail de masquage avec ces deux calques, sélectionnez Calque > Associer les calques (Layer > Merge Layer) ou encore appuyer sur Commande (ou CTRL sur PC) + G (ou E, sur un Photoshop anglophone).
  • Petit truc : Etes-vous toujours dérouté par les masques ? Cela arrive souvent à cause de ma description un peu foireuse. Je vous suggère de regarder sur YouTube cette chouette vidéo sur les masques (à noter que ce n’est pas moi qui ai fait cette vidéo)

Vous remarquerez les zones dans lesquelles j’ai peint. Ces zones étaient brûlées et illisibles. J’ai donc choisi le calque le plus SOMBRE, où les insignes étaient très lisibles. Je les ai masqués, afin de pouvoir lire, par exemple, le téléscripteur des studios ABC sur la droite.


Photoshop – Superposition des calques et début du masquage. Les zones grises dans la boîte blanche représentent les portions « percées » du masque, laissant voir le calque inférieur.

J’espère que c’était facile à comprendre, du moins le concept. Le masquage est parfois difficile à saisir, et j’espère donc l’avoir expliqué convenablement.

La prochaine chose à faire est de combiner les deux calques du haut, en sélectionnant les deux calques, puis en allant dans le menu Calque > Associer les calques (Layer > Merge Layers). Vous verrez ci-dessous comment j’ai combiné les deux calques du haut. Je dispose maintenant de trois calques.

Combiner les deux (by Stuck in Customs)

Photoshop – J’ai associé les deux calques du haut après masquage. Il n’en reste plus que trois.

Ce traitement de masquage et combinaison est à répéter jusqu’à ce le résultat vous plaise.

La prochaine étape avec cette photo est le masquage des piétons, afin de les « dé-fantômiser ». Lorsqu’ils bougent entre les prises de vue, les piétons déroutent Photomatix. Je choisi de prendre ma photo préférée parmi les prises de vue originales, celle où les personnes sont dans la configuration la plus intéressante. J’utilise alors cette photo pour combiner avec l’original. Vous verrez ci-dessous que j’ai zoomé sur les piétons, puis créé un masque sur le calque supérieur. J’ai utilisé un pinceau sur le calque supérieur afin de révéler les piétons nets du calque juste en dessous. Notez que les piétons ne sont pas d’une netteté exemplaire, et je ne me formalise pas d’avoir un peu de mouvement ici, il s’agit de Time Square après tout.

Tutoriel HDR (by Stuck in Customs)

Dé-fantômiser l’image en masquant avec le calque où les piétons paraissent le mieux.

ÉTAPE 6 – RÉDUCTION DU BRUIT ET AUTRES OUTILS

Vous remarquerez que vous obtenez probablement beaucoup de bruit dans l’image finale. Le traitement HDR en est la cause. C’est un regrettable effet secondaire, mais il est facile de s’en débarrasser.

Je n’effectuerai pas ici une description complète de Noiseware, mais vous pouvez lire ma revue de Noiseware.

La seule chose que j’ai vraiment à faire est de vous montrer la capture d’écran suivante. Et toc ! Le seul truc que je peux conseiller en plus, pour une touche du Maître, est de créer un double du calque final avant d’appliquer la réduction de bruit. Celle-ci pourrait faire disparaître des détails qui vous plaisent, auquel cas vous pouvez utiliser la technique du masquage décrite plus haut afin de juste garder les niveaux de détails et de bruit qui correspondent le mieux à votre humeur artistique.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, cette étape contribuera grandement à adoucir le résultat final.

Noiseware Review
Il s’agit du meilleur logiciel de réduction de bruit parmi ceux que j’ai essayés. Meilleur que Noise Ninja !

Ci-dessous, nous retrouvons à nouveau l’image finale. Le travail ardu en aura valu la peine ! Splendide !

Times Square au crépuscule
Le résultat final après de nombreuses étapes amusantes… rappelez-vous… il s’agit du voyage, pas de la destination.

Maintenant que vous avez terminé, je vous donne ci-dessous quelques autres outils que je recommande. Ils font partie de mon workflow et je vous conseille de tous les essayer et vous amusez avec !

  • Lucis Pro : Je commence à utiliser Lucis Pro de plus en plus. Cela ressemble beaucoup à Lucis Art, mais c’est même mieux. Vous trouverez sur le site ma revue de Lucis Pro ainsi qu’un tutoriel de Lucis, à consommer avec modération plus tard. Le même coupon code « TREYRATCLIFF », celui pour Lucis Art, est valable également ici. Elle m’a dit que c’est la meilleure offre disponible.
  • Nik Software : Nik proposent une excellente suite d’outils que je recommande. Utilisez le coupon code « STUCKINCUSTOMS » pour économiser le maximum. Vous pouvez l’obtenir directement sur le site de Nik Software. Plus de détails dans ma revue complète de Nik ici sur le site.
  • OnOne Software : Voici une autre suite d’outils peformants que j’utilise énormèment. Utilisez le coupon code « STUCKINCUSTOMS » pour économiser le maximum lors de votre commande à partir du site de onOne Software. J’ai également pour vous, sur le site, une revue complète du Plugin OnOne.

ÉTAPE BONUS – NETTETÉ ET AJOUT D’ÉCLAT AVEC LUCIS PRO OU LUCISART

Plusieurs de mes images sont visitées par la délicieuse madame Lucis.

Le plugin LucisArt Plugin est génial. Je vous suggère de télécharger la version d’essai et de vous lancer ! La version d’essai est intéressante parce qu’elle offre une fenêtre de prévisualisation montrant l’effet obtenu par tous ces réglages cool. Si vous l’achetez, n’oubliez pas d’utiliser le coupon code Lucis « TREYRATCLIFF ». Si on se rencontre un jour, vous pourrez me payer un cappuccino ou autre chose… Vous pouvez obtenir la version d’essai ou passer commande sur le site de LucisArt.

A noter que parfois, j’utilise un logiciel encore meilleur. Vous pourrez en apprendre davantage sur ce dernier sur la page d’évaluation de Lucis Pro . Je ne veux surtout pas vous submerger avec les différentes options, seulement mentionner qu’il y a de bonnes, meilleures et d’encore meilleures façons vers la netteté.

Quand vous utilisez LucisArt, je suggère le réglage SCULPTURE avec le curseur supérieur à moins de 12 et le curseur inférieur au-dessus de 70 plus ou moins. Ceci étant dit, le curseur inférieur est à 55 dans l’exemple ci-dessous afin de vous montrer comment il fait ressortir les lignes. C’est un peu comme un masque pour accentuer la netteté (Unsharp Mask), mais bien meilleur, selon moi.

Tutoriel HDR (by Stuck in Customs)

Étape bonus – Traitement d’un seul fichier RAW

Dans Photomatix, vous pouvez simplement ouvrir un fichier RAW et aller directement au Tone Mapping ! Si vous êtes sur Mac, vous pouvez simplement faites glisser votre fichier RAW dans Photomatix. C’est une nouvelle fonctionnalité qui économise du temps. Vous obtiendrez une petite note mentionnant que ce n’est pas une véritable image HDR (pseudo HDR), mais ignorez la simplement.

L’on me demande tout le temps s’il vaut mieux utiliser un seul ou de multiples RAWs. Eh bien, parfois vous n’avez pas le choix si le sujet bouge… quoique, le résultat peut être pas mal dans les deux cas. Sachez toutefois que je prends toujours de multiples expositions quand cela est possible.

Pour vous démontrer le potentiel d’un seul fichier RAW, voici quelques exemples. Un bon exemple est cette photo de Chicago. J’étais perché sur un hélicoptère au coucher du soleil. Il n’y avait certainement aucun moyen facile d’obtenir de multiples expositions ! Je crois que les exemples qui suivent vous montrerons comment le HDR permet d’obtenir des résultats étonnants avec un seul RAW !

Photo HDR

Photo du tutoriel HDR

Photo du tutoriel HDR

Photo paysage HDR

Photo du tutoriel HDR

Voilà une heure de votre vie que vous avez perdu à jamais, mais espérons que vous en avez retenu de bonnes techniques et développé des compétences vous incitant à en faire plus. Bonne chance, et je vous remercie pour tous vos commentaires et feedback. J’ai à l’heure actuelle plus de 30 000 courriels non lus dans ma boîte de réception Photographie, et donc je m’excuse si je ne peux vous répondre… faute de temps, j’en ai bien peur. Mais encore merci pour vos commentaires et votre support ! Je vous souhaite d’avoir autant de plaisir que moi avec le HDR. Bonne chance !

TRADUCTION EN FRANÇAIS

Sylvain Montreuil

EXTRAIT VIDÉO DU TUTORIEL VIDÉO HDR

TUTORIEL VIDÉO HDR

Voudriez-vous me voir voir parcourir sur vidéo, une à une, chacune des étapes de ce tutoriel HDR ? Alors vous aimerez !




eBook HDR

Il est finalement arrivé ! Je pense que vous l’aimerez… et comme tout ce qu’il y a ici, si vous ne l’aimez pas, nous vous remboursons à 100%. Donc aucun risque.

Vous pouvez le cueillir ici, ou sur notre sans cesse grandissante page eBook.

Add to Cart $9.97- Top 10 Mistakes in HDR Processing, and How to Fix Them

  • Comment repérer et corriger les erreurs les plus communes du traitement HDR.
  • Niveau : Débutant et intermédiaire
  • Pour montrer les 10 erreurs les plus communes, j’utilise 10 de mes toutes premières photos dans lesquelles j’ai fait d’horribles erreurs.
  • Vous économiserez des années de maux de tête, en quête de réponses !
  • Édition bonus : longue de 55 pages
  • Édition bonus : La touche finale sur les images HDR, incluant la correction des couleurs et plusieurs exemples d’itération de netteté sélective.

PayPal and Credit Cards

Welcome to STUCK IN CUSTOMS Welcome to my travel photography blog!
Enjoy the daily photos, tips, tutorials & more!
Newsletter Sign Up
The Most Beautiful Newsletter Ever!


x
  • © 2004 - 2014, SIC Media, LLC. All Rights Reserved.